Compte-rendu – Afterwork PGE 2020

I – Présentation

Le Partenariat Grandes Ecoles de Saint-Cyr est ouvert à tous les masters de Sciences Po.

Il peut être effectué durant l’année de césure ou bien en tant que stage de fin d’études, mais il ne peut être réalisé si vous êtes déjà titulaire d’un Master 2. Il n’est pas nécessaire d’avoir eu des expériences militaires au préalable pour y postuler ; nombreux sont ceux pour qui le PGE représente leur première immersion dans ce milieu.

II – Préparation du dossier de candidature

Dossier :

  • Lettre de motivation
  • Curriculum Vitae
  • Copie du diplôme
  • Fiche de candidature

La lettre de motivation est très importante.
Les recruteurs recherchent des personnes motivées et préfèreront ceux qui souhaitent s’engager, à l’issue, dans la réserve opérationnelle de l’Armée de Terre puisque le PGE représente un investissement conséquent pour l’armée. Il ne faut pas hésiter à parler des valeurs de l’armée sans s’auto-censurer.

Date limite de dépôt de candidature jusqu’à fin septembre

Après avoir soumis votre dossier, vous passez au CIRFA pour une série d’épreuves et de tests pour vérifier vos aptitudes au PGE :

Test d’anglais

Test psychotechnique

Entretien

Epreuves sportives : 

  • Luc léger
  • Tractions pour les hommes ; Tirage de poulie haute pour les femmes
  • Squats
  • Parcours d’obstacles collectif dont les épreuves sont communes avec tous les candidats à l’armée.

Ces épreuves ne représentent pas un critère décisif et servent principalement à évaluer si vous êtes apte pour la suite de la formation. Néanmoins, il est vivement recommandé de bien s’y préparer à l’avance.

Résultats de candidature mi-décembre : environ 300 candidatures pour 30 places

III – Une fois admis :

6 semaines à Saint-Cyr Coëtquidan, dans la commune de Guer (56), au sein du 4ème bataillon :

“Ce sera la période la plus dure, mais aussi la meilleure

C’est particulier mais bon délire”

Vous serez rapidement mis dans le bain : coupe réglementaire obligatoire et perception du matériel le 1er jour. L’effectif tourne autour de 30 pax dont généralement 5 provenant de Sciences Po. Quelques enseignements sont communs avec les officiers sur titres et polytechniciens. Vous aurez un parrain officier issu d’un bataillon de l’ESM.

Le quotidien : réveil à 5h30 et finex à 22h

1 week-end sur 2 de libre.

1 week-end sur 2 est consacré aux mises en pratique des cours de tactique par des mises en situation de combat (dans la forêt aux alentours de Guer)

Cette période sera principalement consacrée à votre formation initiale et à l’apprentissage des rudiments militaires.

Puis à des restitutions d’acquis et des mises en pratique sur le terrain.

Elle est intense et très “sportive” puisque vous n’aurez que très peu de répit. Les journées sont denses.

Chaque jour une personne va être désignée “Élève du jour” pour tester sa capacité à commander.

A la fin de ce mois et demi :

  • Épreuve de course : Cooper
  • Évaluation grimper de corde

Vous serez évalués durant l’ensemble de cette formation, et votre comportement sera également noté.

4 semaines en division d’application 

A partir de toutes vos notes un classement est fait.

Ce classement vous permet ensuite de choisir votre division d’application (infanterie, cavalerie, artillerie, génie…) : les premiers choisissent parmi leurs préférences et les derniers sont contraints de prendre ce qu’il reste. Mais quelque soit votre division d’application cette expérience sera formidable.
Les places sont limitées en fonction des disponibilités dans les différents régiments

14 semaines en régiment 

A l’issue de votre passage en division d’application, un nouveau classement est établi, cette fois pour choisir votre régiment.

Vous passez donc les 3 mois suivants régiments. 

Vous serez un seul du PGE affecté par régiment.
Vous serez affecté à une section pour seconder le lieutenant.
Entouré d’une trentaine de militaires du rang mais aussi de sous-officiers, il vous faudra trouver un juste équilibre entre l’autorité qui vous incombe en tant que lieutenant et l’humilité qui est de rigueur puisque ce statut n’est que fraîchement acquis.

IV – Les avantages du PGE :

  • Cette expérience militaire permet une meilleure compréhension de ce milieu afin de s’insérer plus facilement dans le monde de la défense
  • Se distinguer des stages classiques
  • Le PGE est indéniablement une ligne intéressante sur un CV, qui plaira aux recruteurs, quelque soit le secteur dans lequel vous vous dirigez
  • Cela permet d’obtenir le grade de sous-lieutenant pour poursuivre dans la réserve
  • C’est une expérience unique qui vous permettra de vivre des moments forts et tisser des liens solides avec vos camarades
  • Vous y développerez des connaissances militaires : maniements des armes, rusticité, commandement, dépassement de soi, et de nombreuses autres qualifications dépendant du régiment dans lequel vous serez en stage (parachutiste, montagne, monitorat de tir, explosifs…)

V – Les différences avec le Double Diplôme Saint-Cyr :

  • Le PGE permet de passer de nombreuses qualifications, ce qui n’est pas possible au Double Diplôme.
  • Passage en régiment grâce au PGE
  • Beaucoup plus axé mise en pratique / terrain / régimentaire / maniement des armes
  • Possibilité de commander une section de réserve à l’issue
  • Diversité de postes d’officiers de réserve : régiment (encadrement, formation), État-major, OPEX
  • La durée diffère PGE = 6 mois et DD = 1 an
  • Le Double Diplôme Saint-Cyr est plus académique que le PGE mais offre la possibilité de participer au stage d’aguerrissement en Guyane

Lien utile : https://www.sengager.fr/partenariat-grandes-ecoles-pge

Par Gauthier Yanno

Comité de rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page