Atelier orientation : intégrer le Commissariat des Armées


Le pôle Orientation de l’Association de Sciences Po pour la Défense & la Stratégie recevait le mercredi 06 octobre 2021 Monsieur le Commissaire en chef de 1ère classe Dimitri et Monsieur le Commissaire de 2ème classe Julien*. Une vingtaine d’étudiants étaient présents pour assister à cet atelier et ainsi découvrir les opportunités de carrière du commissariat des armées, se renseigner sur les modalités des concours et d’intégration du commissariat, ainsi qu’échanger avec les intervenants. Vous trouverez en pièce jointe la présentation Powerpoint ayant appuyé leur propos.

* Les noms des commissaires ont été modifiés afin de préserver leur anonymat.


L’atelier s’est déroulé en trois parties : une présentation générale du commissariat des armées, la présentation des différentes opportunités d’intégration de celui-ci avant un témoignage plus personnel des deux intervenants. 

Présentation générale 

Le commissariat des armées est composé de 25 000 civils et militaires. Le corps des commissaires compte près de 2 000 commissaires. Il est le service d’administration générale des armées et participe à leur soutien pour l’exercice de leurs missions. Les commissaires en sont les administrateurs militaires et disposent du statut d’officier. En tant qu’opérateurs de soutien des armées, ils sont placés sous l’autorité directe du chef d’État major des armées. Ils sont recrutés pour leur qualifications en gestion publique et leurs compétences managériales. 

Le commissariat des armées possède plusieurs dominantes d’emploi : les finances, l’hôtellerie et la restauration, le contrôle interne et le contrôle de gestion, l’audit, le droit, la logistique, les ressources humaines, l’achat et les systèmes d’information. 

Ce corps militaire offre donc une grande diversité de carrières, qui constituent autant de domaines au sein desquels mettre en œuvre ses compétences. De plus, l’institution offre également des opportunités de projection hors du territoire national dans le cadre des déploiements en opérations extérieures : en 2020, 123 déploiements de commissaires des armées en OPEX ont été effectués, 8% des affectations concernaient l’étranger et les territoires outre-mer, pour un total de 49% du corps servant hors Ile-de-France. 

Opportunités d’intégration

Les concours 

Le concours externe sur épreuve

Conditions préalables et profils recherchés : 

  • Bac+3 ou +5. 
  • Avoir 26 ans ou moins l’année du concours.
  • Être de nationalité française. 
  • Préférence pour les profils issus des IEP, des universités de droit ou d’économie.

Les inscriptions se déroulent de novembre à février et les épreuves ont lieu en mars, avant le début de la formation au courant du mois d’août.

Les épreuves sont les suivantes : 

Epreuves écrites : 

  • Note de synthèse (coeff. 7). 
  • Culture Générale 4 heures (coeff. 5).
  • Option au choix (coeff. 4) parmi : Droit public, Droit privé ou Sciences économiques. 

Epreuves orales et sportives :

  • Culture générale et motivation (coeff. 8).
  • Anglais (coeff. 4).
  • Sport (coeff. 3) : course de 50m et de 3000m, natation 50m nage libre, tractions / suspension, abdominaux.

Le concours sur titre

Conditions préalables et profils recherchés : 

  • Avoir 27 ans ou moins l’année du concours.
  • Être de nationalité française. 
  • Préférence pour les profils issus d’écoles de commerce avec BAC+5.

Les épreuves sont les suivantes : 

Dossier de candidature :

  • CV.
  • Lettre de motivation.
  • Attestation de langue anglaise (TOEIC / TOEFL).

Epreuves orales et sportives :

  • Entretien de motivation (coeff. 8).
  • Entretien individuel sur un sujet choisi en amont parmi : finances, comptabilité, audit,  contrôle interne, contrôle de gestion, achats, logistique, management de projet, SI, RH, droit.  
  • Sport (coeff. 3) : course de 50m et de 3000m, natation 50m nage libre, tractions / suspension, abdominaux.

Les offres d’emploi

Devenir commissaire officier sous contrat (OSC) : 

D’une durée de 4 ans renouvelable, le statut d’officier sous contrat constitue une autre opportunité d’intégrer le corps des commissaires des armées. Les commissaires officiers sous contrat sont recrutés sur la base de compétences professionnelles spécifiques (finances, comptabilité, audit,  contrôle interne …), pour un poste bien défini. Il est possible de devenir commissaire officier sous contrat jusqu’à la limite d’âge de 33 ans. Le recrutement s’effectue sur lettre de motivation et CV, suivis de deux entretiens de motivation ainsi qu’une visite médicale. Véritable variable d’ajustement RH pour le ministère des Armées, le recrutement des officiers sous contrat est ouvert toute l’année. 

Devenir Volontaire Aspirant Commissaire (VAC, avec une variante VAC service) : 

Les volontaires aspirants commissaires sont recrutés dans le cadre d’un CDD d’un an renouvelable. Ces contrats courts constituent une véritable opportunité de découverte du commissariat des armées, avec l’opportunité de s’engager de façon plus durable à l’issue (signature d’un contrat d’OSC par exemple). Comme les officiers sous contrat, les volontaires aspirants sont recrutés sur lettre de motivation et CV, suivis de deux entretiens de motivation ainsi qu’une visite médicale. Ce recrutement spécifique est ouvert de janvier à mars. 

Intégrer la réserve du commissariat des armées

 Il est possible d’intégrer le commissariat des armées en tant que réserviste opérationnel, au même titre que dans les autres corps d’armée. Cette voie tend toutefois à privilégier le recrutement de candidats dotés d’une précédente expérience militaire ou familiers des services du commissariat des armées. 

Conseils de préparation aux concours

Consulter les meilleures copies, les annales du concours présentes sur le site internet ainsi que les rapports du jury et autres ressources présentes sur celui-ci, contacter les “ambassadeurs myjob glasses” (25 commissaires prêts à répondre à vos questions) et suivre l’actualité et la communication du commissariat sur les réseaux sociaux.

La formation

La formation de commissaire des armées  dure deux ans, avec une intégration en école au cours du mois d’août. Intense et principalement portée sur les enseignements théoriques, elle n’en constitue pas moins une expérience humaine très riche grâce à une formation suivie en promotion. La formation peut se dérouler à l’École de l’air (Salon de Provence) où à l’École militaire de Saint Cyr Coëtquidan. 

Deux dimensions importantes à retenir propres au métier de commissaire des armées : 

  • La militarité : Si la fonction première des commissaires des armées s’apparente à celle d’un gestionnaire public, ceux-ci n’en demeurent pas moins et avant tout des militaires.  Le déploiement sur les théâtres d’opérations extérieures ou encore la mobilité professionnelle importante sont notamment autant de caractéristiques propres au statut militaire à prendre en considération.
  • L’ancrage (Terre / Mer / Air / Armement / SSA : Santé) : Au cours de leur formation, les commissaires des armées sont tenus de choisir un ancrage (une appartenance) parmi les différentes armées : Armée de Terre, Marine nationale, Armée de l’air et de l’espace, Service de santé des armées, ou Armement. L’ancrage choisi détermine les périmètres d’action des commissaires, mais influe également sur les évolutions professionnelles futures.

En conclusion, le métier de commissaire des armées constitue en réalité une myriade d’opportunités et de carrières, permettant à chacun d’orienter son parcours professionnel selon ses propres compétences et singularités.

 

Pôle Orientation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page