Officier aviateur – spécialité sciences politiques (2020)

Par Maëlle Panza

Dates clefs :
Inscriptions web : du 18 novembre 2019 au 20 décembre 2019
Épreuves d’admissibilité : le 30 mars 2020
Épreuves d’admission : du 25 au 27 mai 2010

Liens utiles :
Présentation des métiers d’officier de l’armée de l’air.
Inscription au concours ici.
Notice complète .
Détail de l’épreuve.

Les postes

Le concours des officiers aviateurs spécialité sciences politiques est biface : pendant trois ans, il permettra aux admis de suivre une formation à l’école de l’air similaire aux élèves issus de classe préparatoire à la différence près que les enseignements académiques sont assurés par l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence. A l’issue de la formation, l’élève obtiendra donc un double diplôme : le master en « géostratégie, défense et sécurité internationale » et le diplôme de l’IEP. Les deux premières années de formation à l’école de l’air correspondent à la première année du master de l’IEP et se déroulent à Salon-de-Provence. En troisième année, les élèves suivent les cours de seconde année du master à l’IEP. Enfin, le second semestre de
cette deuxième année est destiné à un stage en mission de défense auprès d’une ambassade, d’une structure internationale ou d’une unité opérationnelle, accompagné d’un mémoire de recherche. Les candidats peuvent prétendre à deux postes : officiers de l’air et officiers des bases de l’air.

Les officiers de l’air font partie du personnel naviguant. Ils peuvent être par exemple : pilote de chasse, pilote d’hélicoptère, pilote de transport, navigateur / officier systèmes d’armes (NOSA), et pilote de drone (OSC PN).

Les officiers des bases occupent des activités dans les domaines des opérations aériennes, du renseignement, de l’administration et des ressources humaines, de la communication, de la sécurité et de la protection. Par exemple, l’officier défense sol-air, l’officier fusilier-commando parachutiste de l’air, l’officier contrôleur de circulation aérienne est un officier des bases.

Voies d’accès et épreuves

Prérequis :

  • Test d’aptitude physique et sportive 620-4*12 remis par le CMA
  • Avoir un diplôme conférant le grade de licence (bac +3)
  • Nationalité française
  • Etre âgé d’au moins 17 ans à la date de recrutement
  • Avoir satisfait aux obligations du code du service national
  • Pas plus de trois tentatives au concours

Phase d’admissibilité :

  • Dissertation thématique : 3h, coefficient 20. Cette année le thème est « la justice » (l’année dernière, le thème était « les inégalités). Une bibliographie est disponible ici.
  • Langue vivante : 2h, coefficient 10
  • Tests spécifiques (psychotechnique et psychomoteurs) pour les candidats admissibles dans le corps des officiers de l’air (au centre de sélection spécifique air)
  • Il est obligatoire de prendre rendez-vous avec le CEMPN (centre d’expertise
    médicale du personnel naviguant pour des tests médicaux approfondis)

Épreuves d’admission :

  • Entretien : 20 min, coefficient 7
  • Culture générale : 30 min, coefficient 15
  • Langue anglaise : 20 min, coefficient 10
  • Épreuves sportives : communes aux concours d’entrée aux grandes écoles militaires, passées pendant les épreuves orales. Coefficient 10.

Sont éliminatoires : toute note inférieure à 7/20 aux épreuves écrites, toute note inférieure à 4/20 en natation, vitesse et course de fond, et une moyenne inférieure ou égale à 6/20 à l’ensemble des épreuves.

Comité de rédaction

Un commentaire sur “Officier aviateur – spécialité sciences politiques (2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page